Projets en duo

00:00 / 02:04

I'm beginning to see

the light (arrangement de

Laura Littardi)

Duo avec Benoît de Mesmay

Complices, ils se laissent toutes les possibilités de toujours ré-inventer une ligne mélodique, laissant libre cours à l'improvisation, donnant naissance à une musique lumineuse et profonde.

 

Un duo au tempérament élégant et chaleureux qui se situe souvent avec beaucoup de conviction à la croisée d’horizons musicaux qui façonnent une identité exigeante et attachante.

 

Ils nous proposent un répertoire de standards de jazz ainsi que des rythmes chaloupants de musique brésilienne : le swing est au rendez-vous !

Booker le projet

 

 

Prochaine date :

 

18 mai au "Canapé" à Gif sur Yvette à 20h

 

 

Duo avec Serge Merlaud

Une rencontre autour des grands standards du swing, des arrangements personnels, du répertoire brésilien ainsi que des compositions : ici la musique est complicité de tous les instants, la mélodie un chemin lumineux mais non sans prise de risque...pour nous raconter les histoires de l’âme.

 

Serge Merlaud est un musicien d’une grande sensibilité : sa musique est poésie et il est un soliste à la rayonnante personnalité du phrasé. Guitariste de grand talent au jeu tout en finesse, subtile et complice accompagnateur. On l’entend au côté de très intéressantes personnalités du jazz français (Alain Jean-Marie, Jean-Pierre Rebillard, Hiroshi Murayama, etc...) et américaines (Roger Letson & Tierney Sutton, notamment sur son dernier CD en hommage à Joni Mitchell).

      Blue Moon

      Just Friends

 

Booker le projet

 

Prochaine date :

-

Duo avec Alain Jean-Marie

" C'est un beau, un grand duo qui vient de se constituer entre la chanteuse Laura Littardi et le pianiste Alain Jean-Marie. Elle ne force pas sa voix, préférant jouer avec une suavité qui n'appartient qu'à elle sur les nuances oscillant entre la confidentialité et l'assurance.

Surtout, elle trouve dans cet espace du duo la liberté vibrante qui sied à ses improvisations qui frappent autant par leur force émotionnelle que par leur construction formelle.

 

Je perçois combien cette association est à sa mesure : elle ne renonce à rien (elle n'est pas là pour ça !), elle est entière, concentrée, très belle, attentive et admirative vis-à-vis d'Alain, subtile et juste dans l'usage de ses ressources : bodyrythm, scat insolent, souffle susurré, émission de la voix et cette imaginaire trompette davisienne qu'elle adore - et ses doigts qui pianotent le micro comme pour en sculpter l'instrument manquant ....

 

Beaucoup plus que de lui répondre, le jeu d'Alain Jean-Marie lui correspond parfaitement, dans sa plénitude et ses harmoniques, dans le travail de l'espace et de la trame des accords, plaçant ses relances comme de discrètes flammèches et jouant des choruses qui, comme à l'accoutumée, disent à la fois l'incertitude subtile de l'énonciation et la quintessence émerveillée du discours.

 

Je dirai bientôt doctement à Laura combien Alain connaît une masse de ces « blue light songs » dont il avait composé son chef d'oeuvre « Afterblue » et dont elle pourrait se laisser bercer.... On se parle souvent, elle qui pourtant ne se pose jamais, entre ses concerts, ses cours de chant, ses traductions de poésies... "

 

Stéphane Carini (Jazzmag, DNJ)

© 2013 by Laura Littardi

Photo by Aline Castejon

  • w-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now